Karim, cadre à la MGEN

Je cherchais une formation complète en santé publique, qui me permettrait non seulement de développer des compétences spécifiques dans un champ de spécialisation défini (les politiques de santé) sans pour autant faire l’impasse, ou survoler , les autres champs incontournables de la santé publique (épidémiologie, biostatistique, risque infectieux, risque environnementaux et maladies chroniques). Une autre spécificité de ce mastère  est de pouvoir réunir au sein d’une même école, parmi les plus grands spécialistes de notre pays,  et mondiaux, des différents champs de la santé publique

Cette formation dense et intense, m’a permis de prendre la pleine mesure de ce qu’est la santé publique.

 J’ai acquis une expertise solide dans la conception et la gestion des politiques de santé, m’ouvrant ainsi les portes de la carrière professionnelle que j’espérais.

J’ai surtout acquis une compétence multidisciplinaire, qui me permet de composer, sans complexe, avec la diversité des spécialistes rencontrés par nature en santé publique et d’utiliser ainsi différents paradigmes (statistiques inclus…), dans le traitement des différentes problématiques de santé publique dont je m’occupe aujourd’hui.

L’accessibilité et la disponibilité des enseignants étaient particulièrement appréciables.

J’ai également particulièrement apprécié le profil extrêmement varié et riche de mes intervenants : nos échanges ont  clairement fait parti de ma formation.

Aujourd'hui, je suis Responsable du département Innovation Développement de la Mutuelle Générale de l’Education Nationale, chargé entre autres d’intervenir sur le développement de l’offre de soins MGEN et la conception de politiques de prévention.

Si je devais donner un conseil aux étudiants, je leur rappelerais que cette année au sein du mastère spécialisé passe très vite. Il faut en profiter car rares sont les occasions de côtoyer autant de savoirs diversifiés sur un même lieu.